Fédération Départementale des Chasseurs de la Loire-Atlantique
Association agréée au titre de la protection de l'environnement
image

logoOuvert de mai à octobre suivant le niveau d'eau.

A 15 km au sud de NANTES, partez à la découverte du lac de Grand-Lieu. Il s'étend en hiver sur une surface de plus de 6 000 hectares et devient alors le plus grand lac naturel de plaine français. Se trouvant sur une des grandes voies de migration de la façade atlantique, il accueille quelque 270 espèces d'oiseaux, ce qui le place au second rang en France en termes de richesse ornithologique, après la Camargue.

Découvrez le lac et son patrimoine naturel exceptionnel grâce à l'observatoire ornithologique de la Réserve naturelle régionale. Une visite commentée, par des techniciens de la Fédération départementale des chasseurs de Loire-Atlantique, gestionnaire du site, vous en dévoilera tous les secrets. En savoir plus.

La page Facebook

Le Lac de Grandlieu, un écrin pour la faune et la flore

Une biodiversité exceptionnel

  • 550 espèces de végétaux recensé dans ce paradis faunistique.
  • 270 espèces d'oiseaux, ce qui le place au second rang derrière la Camargue. Au printemps, 2000 couples de hérons s'y retrouvent. Des spatules blanches y nichent. En hiver, 25000 canards s'y reposent.
  • 50 espèces de mammifères dont la loutre.
  • 30 espèces de poissons dont l'anguille.
  • 12 espèces de batraciens dont la grenouille rousse et le crapaud accoucheur.

Un patrimoine naturel
En hiver, le lac s'étend sur une surface de 6000 hectares et devient le plus grand lac naturel de plaine français. On distingue 4 habitats :

  • l'eau libre au centre sur 1200 ha.
  • En périphérie, 1300 ha de nénuphars blancs et jaunes, de macres et de limnanthèmes composant les plus grand herbier français.
  • Puis, vient la roselière sur 1500 ha.
  • Et enfin les prairies inondées six à huit mois par an sur lesquelles viennent paître les vaches nantaises.

La faible profondeur du lac (1 mètre en été; 3 en hiver) explique la luxuriance de la végétation qui, écologiquement,  se rapproche des lacs africains.

 

 

  DSCN0712DSC03722

facebook_page_plugin